Photographier l’arche de la Voie lactée

Principes

Les photographies de l’arche de la Voie lactée sont des panoramiques du ciel étoilé. La surface qu’ils couvrent est vaste : du sud jusqu’au nord, du sol jusqu’au zénith. Ils sont donc composés nombreuses photos (parfois plusieurs dizaines). Après assemblage, ils sont travaillés sous un logiciel de retouche d’images pour arriver au résultat souhaité.

Arche de la Voie lactée sur une plage du Morbihan
Arche de la Voie lactée sur une plage du Morbihan. Panoramique composé de 30 photos. Canon EOS 6D, Samyang 14 mm F2.8.

Le matériel

Vous devez utiliser un objectif grand angle et une rotule panoramique, indispensables pour réaliser des panoramas composés de nombreuses photos. J’utilise une rotule Bushman Gobi qui est très légère et très compacte.

Quand ?

La Voie lactée doit être aux environs du zénith pour qu’elle soit bien visible sur les clichés. C’est-à-dire à partir de mai en fin de nuit, jusqu’à fin septembre en début de nuit.

Notez qu’une Voie lactée pas trop haute (entre 60° et 80°) facilitera l’assemblage du panoramique (moins de déformations de l’arche).

Où ?

Vous devez repérer de préférence un endroit vierge de pollution lumineuse du sud jusqu’au nord. De tels endroits sont devenus trop rares en France. Il y a quelques plages de Bretagne sud, des endroits reculés de l’Ardèche, de la Drôme, etc. Et bien sûr, tous les massifs montagneux, à condition de monter sur les hauteurs. Aidez-vous des cartes de pollution lumineuse.

Prise de vue

Pour réaliser le panorama, vous devez prendre plusieurs « rangées » de photos, du sol jusqu’au zénith. Commencez par une prise de vue du sol, puis du sol et du ciel, pour finir par le zénith (quelques photos suffiront alors). Ne changez ni la longueur focale ni les réglages de votre appareil (vérifiez que vous êtes bien en mode « manuel »).

Avant de démarrer la prise de vue :

  • Vérifiez que votre trépied est (à peu près) à niveau.
  • S’il y a des zones plus claires dans le panorama (pollution lumineuse), vérifiez que votre réglage ne les surexpose pas.
  • NB : La technique de prise de vue de chaque photo composant le panorama est décrite dans l’article « Photographier la Voie lactée ».
Arche, image du sol
Image du sol.
Arche, image avec du sol et du ciel
Image avec du sol et du ciel.
Image du zénith
Image du zénith.

Prétraitement dans Lightroom

Prétraitez toutes vos photos dans Lightroom en utilisant les mêmes paramètres : sur une de vos photos, corrigez l’exposition et ses défauts optiques (distorsions et surtout vignetage). Puis synchronisez ces paramètres avec les autres photos de votre série (dans la bibliothèque : « Synch param » en bas à droite).

ATTENTION : ne réduisez surtout pas le bruit à cette étape pour ne pas perdre de détails. Vous le ferez en toute fin de processus, une fois les retouches esthétiques réalisées.

Exportez finalement vos images au format TIFF.

Assemblage du panorama dans PTGui

Fusionnez ensuite votre panorama dans PTGui (ou autre logiciel équivalent comme AutoPano ou Microsoft ICE). S’il n’est pas correctement fusionné, vous devez aider le logiciel à faire l’assemblage. Ajoutez des points de contrôle manuellement, ou automatiquement (« Control points > Generate control points »).

Une fois le panorama assemblé, les étoiles du zénith seront peut-être écrasées par la projection choisie par défaut par PTGUI. Il faut la changer. Dans l’éditeur de panorama, optez pour la transformation « Mercator » qui fonctionne généralement bien. Vous aurez ainsi des étoiles ponctuelles jusqu’au zénith.

Assemblage de l’arche de la Voie lactée dans PtGUI
Assemblage de l’arche de la Voie lactée dans PtGUI. Choisissez la projection « Mercator ».

Sauvegardez enfin votre panorama. Si des éléments de votre prise de vue n’apparaissent pas comme vous le souhaitez (ex : météorite), il est possible de sauvegarder le panorama en fichier PSD pour Photoshop (avec 1 calque pour chaque image). Vous pourrez faire apparaître les éléments souhaités à l’aide de masques de fusion.

Finitions dans Photoshop

Nous allons utiliser Photoshop pour redresser notre image. Ouvrez l’image, puis recadrez-la de façon à ne pas avoir de bords trop déformés.

Sortie d’assemblage du logiciel panoramique
Sortie d’assemblage du logiciel panoramique. Il se peut alors que l’horizon ne soit pas droit, nous allons y remédier.

Il est parfois nécessaire de redresser les panoramiques assemblés, et c’est souvent l’étape la plus délicate. Rendez-vous dans le menu « Édition > Déformation de la marionnette » (versions CS5 et supérieures). Dupliquez le calque d’arrière-plan (Ctrl + j) sur un nouveau calque, et positionnez 4 points aux 4 coins du calque. Puis tirez les 2 points du bas comme indiqué sur l’image ci-dessous. Terminez le redressement en posant d’autres points.

Redressement de l’arche dans Photoshop
Redressement de l’arche dans Photoshop. Tirez les 2 points du bas comme indiqué pour redresser l’image. Puis placez d’autres points pour terminer le redressement.

Recadrez, et vous obtenez une image prête pour les retouches esthétiques finales !

Arche de la Voie lactée après redressement
Arche de la Voie lactée après redressement. Il reste à réaliser les retouches finales.

Astrophotographie avec un réflex (ou un hybride…)

Pour vous aider à débuter ou progresser en astrophotographie avec votre réflex ou votre hybride, j’ai réuni en un livre électronique de 207 pages des techniques issues de plus de 15 années de pratique de la discipline.

Au sommaire :

  • Pour chaque thème, des expériences terrain et un tutoriel détaillé de traitement avec Photoshop.
  • Voie lactée et arches de Voie lactée.
  • Aurores boréales.
  • Pluies d’étoiles filantes.
  • Ciel profond (nébuleuses, galaxies…) (43 pages).
  • Lune et comètes.
  • Visites virtuelles.

Pour aller plus loin…