Mégalaxy Zoom

Avant-propos

Cette image de 230 millions de pixels présente une vue détaillée du centre galactique. Cette région du ciel nocturne très brillante s’étire de la constellation du Scorpion jusqu’à la constellation de la Couronne Australe. Réaliser cette image était impossible depuis la France car le centre galactique s’élève à peine au-dessus de l’horizon. Sans oublier les ravages de la pollution lumineuse… Les acquisitions ont donc été réalisées dans l’hémisphère Sud, sous les plus beaux ciels du monde lorsque le centre galactique était au zénith : 2 voyages au Chili (2016 et 2018) et 1 voyage en Namibie (2019).

Là-bas, lors de l’automne et de l’hiver austral, le centre galactique est au zénith et les étoiles brillent tellement qu’elles éclairent une nuit dépourvue de la moindre pollution lumineuse. C’est une lumière venue du passé. Le noir n’est donc pas complet et une fois nos yeux habitués, il règne comme une ambiance de « petite Lune » : il est possible de circuler sans lampe frontale. Je vous invite à découvrir cette extraordinaire région du ciel, riche en étoiles dorées, nébuleuses sombres et colorées.

Très belle promenade céleste.

L’image en chiffres

  • Temps de pose total : 38 heures et 40 minutes
  • Nombre d’images empilées : 2320
  • Dimensions finales : 13655 * 16831 pixels (229,8 mégas pixels)
  • 37 tuiles ont été assemblées pour créer la mosaïque, chacune représentant une pose d’environ 1 heure (ou plus quand j’oubliais de couper l’intervallomètre)
  • Poids du fichier .tif final (compressé) : 1,98 go
  • Temps de calcul total : je ne sais plus trop, mais chaque calcul de la mosaïque prenait environ 10 heures. Comme j’en ai lancé une bonne quinzaine pour affiner les réglages, mon PC a peut-être tourné au total plus de 150 heures juste pour calculer l’image :)
Sous les étoiles…
L’attente… sous le plus beau ciel étoilé qu’il m’ait été donné de voir, au cœur du désert du Kalahari en Namibie. Notez à quel point les étoiles basses sur l’horizon sont brillantes. J’étais dans l’espace, quel souvenir…

Version annotée

Les 3 constellations ont été dessinées et 46 objets identifiés sur cette image annotée :

Une version annotée de l’intégralité du bulbe galactique et de ses environs.

Situation

L’image couvre les régions des constellations du Sagittaire, du Scorpion et de la Couronne Australe qui se trouvent autour du bulbe galactique, une région extrêmement riche en objets célestes.

Situation du bulbe galactique
Situation du bulbe galactique. Le « zoom » réalisé correspond au centre galactique, comme montré sur cette image intégrale de la Voie lactée réalisée en 2016. 12 champs, réalisés dans les hémisphères Nord et Sud, avec un objectif de 24 mm avaient été assemblés.

Matériels et logiciels

Les acquisitions ont été réalisées avec un Canon EOS 6D refiltré Astrodon réglé à 800 ISO et un objectif Canon EF 135mm F2@F2.5. Les montures étaient une Vixen GPD2 (Chili 2016) puis une petite Skywatcher Star Adventurer (Chili 2018, Namibie 2019). Ces montures n’étant pas automatisables, le cadrage était donc réalisé manuellement au live view avec donc beaucoup de chevauchements… D’où le grand nombre de tuiles. Les prétraitements et l’assemblage de la mosaïque ont été réalisés avec le logiciel Astro Pixel Processor et le traitement final a été effectué sous Photoshop.

Astro Pixel Processor
Le résultat « brut » de l’assemblage de la mosaïque obtenu dans Astro Pixel Processor. Chaque calcul prenait 10 heures environ. Les chevauchements sont généreux : tous les pointages étaient faits à la main au live view, la Star Adventurer n’est pas automatisable…